Agir pour la planète

Signez le Pacte Noé !

ONU - Programme Environnemental

En partenariat avec le programme des Nations Unies pour l'environnement


Je m'engage à...

Manger en respectant la planète et éviter le gaspillage

Bien manger peut être à la fois bon pour notre santé, et bon pour la planète.

Les aliments gaspillés représentent 1,3 milliard de tonnes par an dans le monde, ce qui équivaut à 41,5 tonnes par seconde de déchets. 30% de la nourriture est perdue ou gaspillée. Les émissions de gaz à effet de serre dans le monde dues à l’élevage représentent 14,5% des émissions totales de la planète, soit autant que l’ensemble des transports. Les conséquences de la surconsommation de viande sur l’environnement sont nombreuses et influent sur différents secteurs : déforestation massive, pollution des écosystèmes et compétition pour les terres agricoles. A titre d’exemple, 20% des émissions de gaz à effet de serre et près des trois-quarts de la déforestation sont dus à la production agricole, à travers principalement l’élevage intensif, la production d’huile de palme et celle du soja. La surconsommation concerne aussi l’industrie de la pêche : pour répondre à la demande, 90% des stocks de poissons sont pleinement exploités ou surexploités. Mais différentes astuces simples et efficaces existent pour modifier ses habitudes à l’échelle individuelle !

Que peut-on faire ?
- Manger plus de légumes, de fruits et de légumineuses
- Manger moins de viande et de poisson
- Manger frais, local et de saison
- Manger plus de produits bio et moins de produits transformés
- Ne pas gaspiller de nourriture : calibrer ses courses en fonction de ses besoins réels et cuisiner les restes.

Je m’engage à mieux manger et éviter le gaspillage

Me déplacer et voyager autrement

Les moyens de transports n’ont jamais été aussi nombreux et accessibles, mais certains sont moins écologiques que d’autres.

L’avion émet 300 fois plus de gaz carbonique qu’un train pour une même distance. Concrètement, un aller-retour Paris-New York consomme autant d’énergie que le chauffage d’un logement sur une année ! Une voiture classique, alimentée au gazole ou à l’essence, émet des gaz à effet de serre et rejette dans l’air des particules toxiques, nuisibles à notre santé et à l’environnement. Sur près de 40 millions de véhicules en circulation, 99% entrent dans cette catégorie et participent ainsi, chaque jour, au réchauffement climatique. La pollution de l’air cause, chaque année, près de 9 millions de morts dans le monde, dont 67 000 en France.

Que peut-on faire ?
- Faire attention à la vignette Crit’air : il est préférable d’avoir une voiture de catégorie 0 ou 1.
- Rouler moins vite : en voiture, il est possible de réduire sa consommation de carburant de 10 à 15% en réduisant simplement la vitesse.
- Privilégier le train à l'avion dès que possible

Je m’engage à me déplacer autrement

Optimiser ma consommation d’énergie et d’eau

L’énergie est un des enjeux majeurs de notre civilisation. Différents moyens de production d’énergie existent, plus au moins polluants.

Il existe deux types d’énergie : l’énergie renouvelable (solaire, éolienne, hydraulique) et l’énergie fossile (pétrole, charbon, gaz). Cette dernière, écologiquement néfaste car elle rejette des gaz à effet de serre dans l’air, sert à plus de 80% de la production globale mondiale. Les énergies fossiles servent notamment à produire et faire fonctionner les appareils électroménagers, à la fois très énergivores et également dangereux au niveau de la production, car l’extraction des matières premières nécessaires à celle-ci et la toxicité de leurs composants polluent en profondeurs de nombreux sols et rivières. Dans un logement, le chauffage est responsable en moyenne de 80% des émissions de CO2 ! Baisser le chauffage d’un degré peut réduire la consommation d’énergie de 7%. De plus, les ressources en eau potable diminuent, alors que leur gaspillage reste le même : en France, la consommation moyenne d’eau d’un habitant est de 150 litres par jour, soit près de 55 000 litres par an.

Que peut-on faire ?
- Adopter les éco-gestes à la maison : éteindre les lumières en sortant d’une pièce, débrancher ses appareils en veille, couvrir la casserole quand elle bout (ce qui permet de réduire la consommation d’énergie de 75%), etc.
- Débrancher ses appareils électriques dès que possible
- Acheter des appareils électriques munis de labels environnementaux
- Éclairer sa maison de façon responsable
- Privilégier un mode de chauffage à base d’énergie renouvelable
- Économiser votre consommation d’eau dans chaque geste du quotidien

Je m’engage à optimiser ma consommation d’eau et d’énergie

Recycler et réduire mes déchets

La population mondiale augmente, et les solutions de recyclage et les alternatives de consommation aussi : soyons plus vigilants à nos déchets !

Chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères. 66% de ces détritus ne sont ni recyclés, ni compostés, ce qui représente un désastre écologique et une menace sanitaire. Le plastique, qui a une durée de vie sur Terre de plus de 450 ans, représente une grande partie de ces déchets : 40% du plastique n'est utilisé qu'une seule fois avant d'être jeté. En France, 4 milliards de gobelets en plastique sont jetés chaque année. À travers le monde, près de 1 milliard de bouteilles en plastique sont vendues chaque minute. L’industrie du papier, contribuant à la déforestation, se classe aussi parmi les résidus les plus importants en France : à titre d’exemple, chaque année, nous jetons à la poubelle 20 milliards de mouchoirs en papier.

Que peut-on faire ?
- Acheter des produits réutilisables; recycler
- Préférer les produits avec le moins d’emballage possible
- Éviter les sacs et autres produits en plastique
- Trier ses déchets - Réaliser son compost avec tous les biodéchets (épluchures de légumes et de fruits, marc de café, etc)
- Se lancer dans l'économie du partage et de l'échange

Je m’engage à recycler et limiter mes déchets

Réduire mon empreinte numérique

Le numérique est un facteur de plus en plus important au regard des problématiques environnementales, et des actions simples existent pour réduire son empreinte digitale.

240 kg de combustibles fossiles sont nécessaires pour fabriquer un ordinateur, ainsi que 1,5 tonne d’eau et 22 kg de produits chimiques. Visionner 1h de vidéos sur un smartphone consomme autant d’énergie qu’un réfrigérateur allumé pendant une année. 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde sont émis par l’activité numérique, et ce du fait en partie des 9 milliards d’appareils qui disposent d’Internet et naviguent sur les serveurs mondiaux. Ce chiffre ne devrait cesser d’augmenter dans les prochaines années.

Que peut-on faire ?
- Garder plus longtemps son ordinateur et son smartphone
- Opter pour du reconditionné plutôt que du neuf
- Réparer avant de jeter
- Trier régulièrement ses mails
- Stocker localement plutôt que de recourir au cloud
- Éteindre sa box et le boîtier TV
- Privilégier la TNT à l'ADSL

Je m’engage à réduire mon empreinte numérique

Je laisse mon adresse mail


J'accepte la politique de confidentialité
Je souhaite recevoir la newsletter

Agir pour la planète